Évaluation des Brûlures

L’évaluation précise de la profondeur des brûlures à un stade précoce est capitale pour prévenir toute chirurgie inutile ou cicatrices hypertrophiques. Il est cliniquement prouvé que l’état de la microcirculation cutanée permet d’estimer la profondeur d’une brûlure. Les brûlures cutanées superficielles présentent une perfusion cutanée supérieure comparée à la peau normale, alors que la perfusion est compromise dans les brûlures cutanées plus profondes.

L’imagerie de la perfusion sanguine est considérée comme un excellent outil pour estimer la profondeur des brûlures et renforcer l’évaluation clinique d’une brûlure. L’imagerie par perfusion laser Doppler (LDI ou LDPI) est utilisée dans de nombreux centres de traitement des grands brûlés dans la pratique clinique standard pour estimer la profondeur des brûlures et le potentiel de cicatrisation. L’analyse du contraste à granularité laser (LASCA ou LSCI) fournit des images de perfusion de résolution et qualité élevées plus rapidement que pour une image LDI. Un nombre croissant de preuves scientifiques12 fait ressortir que le LASCA peut être utilisé de la même manière.
Le système PeriCam PSI  fournit à l’utilisateur des images « live » instantanées de la brûlure et ainsi des informations précieuses sur le potentiel de guérison de la plaie.

PeriCam PSI System on cart Examination results showed on computer screen
Graph showing wound healing progress

PeriCam PSI System

  • Évaluation objective de la profondeur des brûlures
  • Non-invasif
  • Logiciel convivial et flexible

Suivi du processus de cicatrisation des plaies

Un flux sanguin accru dans une brûlure indique une microcirculation satisfaisante et un potentiel supérieur de guérison d’une plaie. Cependant, un flux sanguin cutané faible ou nul traduit une guérison très lente des brûlures et la chirurgie sera nécessaire pour prévenir les infections et les cicatrices. Il est possible d’évaluer le processus de guérison en réalisant des images répétées à différents intervalles après la blessure. Le logiciel d’application PIMSoft de Perimed utilisé pour paramétrer les imageurs de perfusion sanguine présente plusieurs fonctionnalités qui simplifient la tâche de l’opérateur.

PeriCam PSI

Comparaison de la peau saine et de la peau lésée

Il est possible de définir des régions d’intérêt (ROI) spécifiques avant, pendant ou même après un examen. Des régions d’intérêt peuvent également être appliquées pendant les différentes séquences d’un cycle. Cette gestion avancée des ROI autorise la définition de zones de « peau saine » servant de référence pour la « peau endommagée » et permettant une meilleure évaluation et compréhension de la brûlure.

Burn on foot healing progress
Burn on hand healing progress

Imagerie de contraste à granularité laser de la perfusion sanguine de brûlures superficielles de la main avec PeriCam PSI NR.

Burn on child shoulder healing progress

Cas : Évaluation des échaudures pédiatriques avec l’imagerie de contraste à granularité laser

Erik Tesselaar, Ph.D. Professeur Associé, Service de la Médecine Clinique et Expérimentale, Université de Linköping, Suède


En Suède, les patients porteurs de brûlures considérées à risque élevé sont adressés à l’un des deux services spécialisés pour grands brûlés. Un de ces services se trouve à l’hôpital universitaire de Linköping. Y sont admis des patients avec une brûlure de plus de 10 %, des patients avec des brûlures profondes ou des brûlures au niveau des mains ou des pieds.

Pour prévenir les infections et la formation de tissu cicatriciel après une brûlure profonde, il est essentiel de retirer très rapidement le tissu lésé et de le remplacer avec une greffe cutanée. Cette intervention permet de réduire le séjour à l’hôpital et les coûts. Un problème majeur consiste à déterminer si une brûlure est profonde et si une greffe est nécessaire. Si la brûlure est superficielle, elle guérira d’elle-même. Une estimation précise de la profondeur d’une brûlure à un stade précoce est pour cette raison essentielle pour la décision clinique à venir.

On sait depuis longtemps que la présence de micro-vaisseaux intacts est un bon indicateur de la guérison des brûlures, et l’imagerie de perfusion laser Doppler s’est révélée très précise dans l’estimation de la durée de guérison des plaies de brûlures. L’inconvénient de l’imagerie de perfusion laser Doppler est le délai relativement long (quelques secondes à plusieurs minutes) pour la mesure de la perfusion dans une brûlure. Outre cette restriction pratique, l’imagerie laser Doppler tend aussi à être influencée par les artefacts de mouvement, ce qui entraîne une imprécision de mesure, en particulier chez les enfants.

Au cours des cinq dernières années, nous avons pour cette raison utilisé le système PeriCam PSI pour nos recherches et dans un but clinique pour l’évaluation des brûlures, la raison principale étant que cette technique permet une imagerie de perfusion très rapide sur une zone cutanée relativement étendue. Le système permet surtout de réaliser des images des brûlures en une fraction de seconde.

Au cours de nos premières études avec utilisation du système PeriCam PSI, nous avons découvert que la perfusion des échaudures pédiatriques varie de manière caractéristique pendant les 15 premiers jours après la blessure et que ces variations dépendent de la profondeur de la brûlure (cf. figure). Entre les blessures qui guérissent spontanément dans un délai de 15 jours et celles qui requièrent une chirurgie, la différence au niveau de la perfusion est la plus importante entre les 3 et 5 premiers jours après la blessure. Cette observation nous a amenés à la conclusion que pour prédire l’issue d’une brûlure, une mesure optimale de la perfusion était possible entre 3 et 5 jours après la blessure.

C’est pourquoi nous avons décidé de déterminer la précision (sensibilité et spécificité) de LSCI dans l’évaluation de la durée de guérison des échaudures. De nos observations, il ressort principalement que la perfusion dans les échaudures entre 3 et 4 jours après la blessure est un excellent indicateur de l’issue de la cicatrisation. Nous avons aussi constaté que la valeur prédictive peut être améliorée en réalisant une mesure précoce de la perfusion dans un délai de 24 h après la blessure et en relevant l’évolution de la perfusion avec le temps.

Actuellement, le système PeriCam PSI équipe en permanence le service de grands brûlés où il est utilisé régulièrement pour l’évaluation de la gravité des brûlures.

Grafer Tesselaar

Perfusion moyenne (SD) des échaudures pédiatriques de différente gravité, mesurée à l’aide du système PeriCam PSI pendant les 24 premières heures, puis 15 jours après la blessure (N=149).

Wound Tesselaar

Exemple de perfusion dans deux échaudures avec deux durées différentes de guérison. La série supérieure de clichés représente une plaie du bras droit supérieur et inférieur avec des régions qui ont guéri en 9 et 17 jours. Les images de perfusion A à E sont réalisées 14 heures, 4 jours, 8 jours et 15 jours après la blessure. La série inférieure de clichés représente une plaie du bras supérieur d’un autre patient avec différentes régions qui n’ont pas guéri au bout de 14 jours et qui requièrent par conséquent une intervention chirurgicale. Les images de perfusion F à J sont réalisées 5 heures, 3 jours, 8 jours et 10 jours après la blessure.

En savoir plus
Références

References

  • Mirdell R, Farnebo S, Sjöberg F, Tesselaar E (2018). Accuracy of laser speckle contrast imaging in the assessment of pediatric scald wounds. Burns, 44(1):90-98. doi: 10.1016/j.burns.2017.06.010.    
  • Mirdell R, Iredahl F, Sjöberg F, Farnebo S, Tesselaar E (2016). Microvascular blood flow in scalds in children and its relation to duration of wound healing: A study using laser speckle contrast imaging. Burns, 42(3):648-54. doi: 10.1016/j.burns.2015.12.005.    
  • Lindahl F, Tesselaar E, Sjöberg F. Assessing paediatric scald injuries using Laser Speckle Contrast Imaging. Burns, 2013 Jun;39(4):662-6. doi: 10.1016/j.burns.2012.09.018. Epub 2012 Oct 23.    
Fermer
WordPress Lightbox Plugin