Amputation

La plus grande crainte des patients diabétiques est la perte de leurs jambes. De nombreuses études montrent que l’amputation est même une crainte plus grande que la mort. Pour améliorer la qualité de vie du patient, il est donc essentiel de restreindre autant que possible l’étendue de l’amputation. Parallèlement, il faut éviter les nouvelles amputations coûteuses et difficiles. En conséquence, la décision clinique d’amputer doit toujours être basée sur des données objectives. Actuellement, la meilleure méthode avec un support clinique optimal est une cartographie précise des membres inférieurs avec l’oxygène transcutané (tcpO2 or TCOM), de préférence combiné avec une provocation.

  • L’amputation d’un membre inférieur est la plus grande crainte des patients diabétiques.
  • En préservant au maximum la jambe, avec une amputation sous le genou ou transmétatarsienne, la probabilité pour le patient de pouvoir marcher augmente.
  • Toute nouvelle amputation doit être évitée en raison de l’augmentation du coût et des risques pour le patient.
  • L’échec de la guérison après une amputation est souvent dû à une perfusion insuffisante.
  • En fournissant une carte objective de la perfusion du membre inférieur, tcpO2 contribue à déterminer le meilleur niveau d’amputation.
Less oxygen close to the wound edited
WordPress Lightbox Plugin