Dermatologie

En dermatologie, le système d’imagerie à laser de perfusion (PSI) est l’outil non-invasif parfait pour évaluer le flux sanguin cutané.
Le système permet de mesurer la microvascularisation d’une zone cutanée, d’étudier l’inflammation et de suivre son évolution, en particulier après des médicaments vasoactifs, une substance allergène ou un test épicutané.
Il peut être utilisé par exemple pour évaluer les brûlures à contrôler et pour mesurer l’implication tissulaire ainsi que pour évaluer la viabilité d’un lambeau cutané.
Dans les domaines cosmétiques, il est maintenant très facile d’évaluer la réponse cutanée après l’administration de médicaments ou d’autres produits à application cutanée.
Grâce à la grande sensibilité du PSI, même de petites vasodilatations ou vasoconstrictions peuvent être détectées.
Lorsque des réponses rapides sont induites sur la peau, le PSI permet de suivre la cinétique de la réponse à une vitesse pouvant atteindre 90 images par seconde.

Hyperemia caused by cream applied to right cheek
Hyperemia with flare caused by cream applied to forearm

Le PSI permet de comparer en temps réel l’effet d’un médicament sur deux points ou plus de la peau. Par exemple, une zone de référence peut être comparée avec une autre zone traitée, comme l’Oréal l’a fait dans leur étude “Exploring the microcirculation of the human lips by a new laser technology (LASCA)”.
En dermatologie, le PSI peut être utilisé avec la technique de l’iontophorèse pour étudier la fonction endothéliale.
La mesure de la perfusion de la peau est également utile pour la cicatrisation des plaies. La surveillance des ulcères et des plaies au niveau du pied est aisée et ne nécessite aucun contact physique.
Le PSI est également utile dans l’étude de la croissance tumorale et la néovascularisation tumorale dans la mesure où les tumeurs cutanées présentent une perfusion supérieure aux naevus bénins et aux carcinomes basocellulaires.

WordPress Lightbox Plugin