Pression de Perfusion Cutanée (PPC)

La pression de perfusion cutanée (PPC) est une technique non invasive d’examen des petits vaisseaux qui a fait ses preuves dans l’évaluation du potentiel de cicatrisation des plaies, ainsi que pour déterminer le niveau d’amputation. Ce test s’est aussi avéré efficace dans l’évaluation de la cicatrisation post-amputation, de l’ICCMI/AP et de la nécessité d’un examen vasculaire supplémentaire. En outre, le test de PPC peut être d’une grande utilité pour prévoir si un patient pourra subir une thérapie de compression pour un ulcère veineux.[1] Ce test ne cause aucun effet secondaire.

Les valeurs de PPC reflètent la pression sanguine microcirculatoire locale. On mesure la PPC en plaçant un brassard sur le site de mesure, que l’on gonfle puis dégonfle lentement pour repérer et noter à quelle pression du brassard se fait le retour de la perfusion sanguine microcirculatoire. La perfusion sanguine est détectée au moyen d’une sonde laser doppler. Comme pour la mesure de la pression systolique, le brassard est gonflé à 150-200 mmHg puis dégonflé graduellement jusqu’au retour lent et détectable du flux sanguin normal. La principale différence est que la sonde PPC est placée sous le brassard lors de la mesure. La sonde laser doppler *404 de Perimed présente une tête plate pour faciliter l’insertion entre la peau et le brassard.

Contrairement aux pressions systoliques à la cheville, la fiabilité de la valeur de PPC est indépendante de la présence de vaisseaux calcifiés. L’enregistrement du volume de pulsation (*PVR) est un test additionnel, réalisé au moyen des mêmes brassards de pression, qui donne des informations supplémentaires sur l’état des grands vaisseaux, afin de pouvoir déterminer la gravité de la maladie vasculaire, le cas échéant.

La PPC présente d’autres avantages : ce test n’est pas affecté par un œdème mineur à modéré, et il peut être effectué même sur une peau épaissie ou calleuse.

Les sites de mesure sont limités aux zones où un brassard peut être placé, ce qui exclut le tronc et le visage. En outre, il faut que le patient puisse se coucher et tendre entièrement la jambe. Ce type de test vasculaire peut s’avérer difficile pour les patients qui ne sont pas à même de répondre aux exigences physiques requises ou présentent de graves contractures. Une alternative viable à la PPC est *l’oxymétrie transcutanée.

La PPC est proposée comme kit d’extension pour les systèmes PeriFlux 6000 *Pression et PeriFlux 6000 *Combiné de Perimed. Ce kit comprend des brassards supplémentaires et des plans d’examen pour le pack logiciel Examination Manager.

Références :

[1] Fife CE. Non-invasive Vascular Testing and the Wound Care Clinic. Today’s Wound Clinic. 4(8), 2010.

Utility of skin perfusion pressure values with the Society for Vascular Surgery Wound, Ischemia, and foot Infection classification system
Tomomi Kimura, MD,a Yoshiko Watanabe, MD, PhD,b Shintaro Tokuoka, MD, PhD,c Fumiaki Nagashima, MD, PhD,d Shogo Ebisudani, MD, PhD,a and Kiichi Inagawa, MD, PhD,a, 2019
Kurashiki and Okayama, Japan

Performance of prognostic markers in the prediction of wound healing or amputation among patients with foot ulcers in diabetes: A systematic review
Rachael O. Forsythe1 | Jan Apelqvist2 | Edward J. Boyko3 | Robert Fitridge4 | Joon Pio Hong5 | Konstantinos Katsanos6 | Joseph L. Mills7 | Sigrid Nikol8 | Jim Reekers9 | Maarit Venermo10 | R. Eugene Zierler11 | Nicolaas C. Schaper12 | Robert J. Hinchliffe13, 2019

Vidéo d’instruction sur le système PeriFlux 6000 Combiné

ESVS Vidéo Éducative – Professeure Maarit Venermo

Pour plus d’informations, merci de remplir le formulaire.

1 + 5 = ?

Avertissement : il est possible que certains produits sur le site Web de Perimed ne possèdent pas d’autorisation de vente sur tous les marchés.