Amputations

La plus grande crainte des patients diabétiques est l’amputation du pied, plus encore que celle de la mort, selon de nombreuses études. Du point du vue du patient, il est donc essentiel de restreindre autant que possible l’étendue de l’amputation, pour préserver la qualité de vie. Il reste néanmoins important d’éviter de nouvelles amputations, coûteuses et difficiles. C’est pour cela que la décision clinique d’amputer doit toujours être fondée sur des données objectives. À l’heure actuelle, la meilleure méthode du point de vue clinique est une cartographie détaillée du membre inférieur par oxygène transcutané (tcpO2 ou TCOM), de préférence associée à une provocation.

  • L’amputation d’un membre inférieur est la plus grande crainte des patients diabétiques.
  • En conservant la plus grande partie possible du membre, avec une amputation sous le genou ou trans-métatarsienne, on augmente la probabilité que le patient puisse marcher.
  • Les nouvelles amputations doivent être évitées en raison de l’augmentation du coût et du risque pour le patient.
  • L’absence de cicatrisation après amputation est souvent due à une perfusion insuffisante.
  • En fournissant une carte objective de la perfusion du membre inférieur, la tcpO2 contribue à déterminer le niveau d’amputation idéal.

Pour plus d’informations, merci de remplir le formulaire.

4 + 1 = ?

Avertissement : il est possible que certains produits sur le site Web de Perimed ne possèdent pas d’autorisation de vente sur tous les marchés.